Jelen weboldal cookies használ. Amennyiben tovább böngészed az oldalt, elfogadod a cookies használatára vonatkozó szabályzatunkat.

Telepítsd az ingyenes mobilalkalmazást Online Radio Box

Get it on Google Play Nem, köszönöm
×
Tetszik ? Mentés a Kedvencek közé
×
Tetszik ? Hagyj értékelést!

Radio Cacique

Értékelés: 0.0 Értékelések: 0
Radio Cacique, a eu la première femme opératrice de radio en Haïti. Nous avons toujours fait de la défense de la liberté d’expression notre cheval de bataille. En 1964, nous avons assiste au départ pour l’exil de deux de nos membres fondateurs: Roger San Millan et Anthony Phelps. Entre 1963 et 1969, les studios ont été transportes a l’étage de la maison d’Adesky a la rue Traversière. Durant cette période, Gérard Camfort, Eddy Zamor, Wilson M. Pierrelus, Jacques Sampeur, Rockefeller Jean- Baptiste ont intègre le staff. Certains se souviendront encore des émissions exclusivement dédiées a l’orchestre de Nemours Jean-Baptiste « cacique publicités » et « battant pavillon rouge et blanc » sans oublier les émissions de musiques haïtiennes animées par Jacques Sampeur et plus particulièrement, celles du samedi réservées au Tabou Combo. L’auditorium (radio théâtre) de Radio Cacique, a également vu défiler nombre d’artistes et d’ orchestres tels, ceux de Nemours Jean-Baptiste et de Webert Sicot, des mini jazz comme les Ambassadeurs, les Diplomates, les Vickings dont Jean-Claude Carrie ex- directeur de Radio Cacique et musicien consomme en était le parrain. De 1969 a1972, Radio Cacique vit ses studios transportes a la place Jérémie (bas peu de chose), au restaurant dansant « l’Oasis » (a cote du ciné Eldorado), propriété du bien connu, journaliste, ex dirigeant du groupe carnavalesque « LOBODIA », ex-maire de Port-au-Prince : André Juste qui, lui aussi, a pendant de nombreuses années fait partie de notre staff.
0 0

Radio Cacique értékelésed

Telepítsd az ingyenes Online Radio Box alkalmazást okostelefonodra és hallgasd online kedvenc rádióállomásaidat, akárhol is jársz!